•  

    macaron-chocolat-pistache1.jpg

     

    C'est chose faite, je me suis enfin décidée à faire des macarons. Et pour mon premier essai, j'ai choisi de faire des macarons au chocolat et à la pistache, deux saveurs qui se marient à merveille!

    J'ai mis beaucoup de temps à me lancer dans la confection des macarons, car c'est bien connu, les macarons c'est assez délicat à faire. C'est ainsi que j'ai pas de temps à lire des livres dédié à ces petites gourmandises et à surfer sur pas mal de blog et deux ont particulièrement attiré mon attention, il s'agit celui de Pure gourmandise et celui de chef Nini,. J'ai d'ailleurs repris les proportions de ce-dernier blog pour la confection de mes coques. J'ai trouvé cela très pratique d'en réaliser des petites quantités.

    Pour ce qui est de la confection des coques, étant novice en la matière j'ai choisi la facilité si je peux m'exprimer ainsi en faisant une meringue à la française. Comme j'ai choisi de faire des macarons au chocolat, on peut dire que le colorant était en poudre mais cela ne semble pas entraîner un échec si on utilise du colorant liquide, les jolis macarons de Chef Nini en sont la preuve.Enfin, beaucoup de blogeuses et de blogeurs vont chacun de leur petite méthode afin que leurs macarons aient une jolie petite collerette . J'ai opté pour celle du choc thermique (comme pour les madeleines) et qui a été plutôt concluante:)

    J'ai voulu saupoudrer certaines coques de pistache en poudre avant de les faire croûter mais celle-ci à brunis avec la chaleur. De plus, j'ai remarqué que pour ces coques en question, celles-ci s'étaient bombées à la cuisson.

      Pour ce qui est de la ganache à la pistache, je n'ai pas utilisé de chocolat blanc de peur que cela soit trop sucré. Alors, j'ai utilisé le principe de la crème anglaise en utilisant le jaune d'oeuf (en plus, cela évite de le jeter!) et le résultat était juste trés bon. Tous les goûteurs ont beaucoup apprécier et ont m'a même demandé dans refaire!

      macarons-chocolat-pistache2.JPG

     

    Ingrédients pour une dizaine de macarons (de 3,5cm de diamètre):

    Pour les coques

    • 1 blanc d’œuf (35 à 40g)
    • 40g de poudre d’amande
    • 65g de sucre glace
    • 15g de sucre en poudre
    • 1cc bombée de chocolat amer en poudre

    Pour la ganache à la pistache

    • 1 jaune d’œuf
    • 20g de pâte à pistache
    • 10g de sucre en poudre
    • 35g de crème fraîche liquide

    Réalisation

    • Deux jours à l’avance, séparer le blanc du jaune d’œuf. Puis sortir le blanc quelques heures avant la confection des macarons afin qu'il soit à température ambiante.

    La préparation de la ganache

    • Mélanger le sucre en poudre avec le jaune d’œuf.
    • Dans une petite casserole, faire tiédir la crème fraîche puis délayer la crème de pistache et faire bouillir cette préparation.
    • Verser petit à petit la crème fraîche à la pistache sur le jaune d’œuf sucré tout en fouettant le mélange.
    • Reverser la préparation dans la casserole et faire chauffer à feu doux. Remuer constamment et stopper la cuisson lorsque le mélange épaissit.
    • Refroidir directement en disposant la casserole dans un bac d’eau froide.
    • Réserver au réfrigérateur.

     

    La confection des macarons

    • Mixer finement le sucre en poudre et la poudre d’amande et les tamiser au-dessus d’une feuille de papier sulfurisée.
    • Monter le blanc en neige avec une pincée de sel. Incorporer petit à petit le sucre en poudre  au blanc d’œuf tout en continuant à le monter en neige. Ajouter le cacao amer en poudre tamisé et fouetter jusqu’à l’obtention d’un « bec d’oiseau » (une pointe au bout du fouet). Vous devez obtenir une meringue lisse et brillante.
    • Incorporer en trois fois, le mélange sucre glace/ poudre d’amande à la meringue. Puis, à l’aide d’une maryse ou d’une spatule souple, réaliser des mouvements réguliers du fond en haut et des bords au centre : c’est le macaronnage. Vous devez  obtenir un mélange bien lisse et homogène.
    • Garnir une poche à douille de 8 à 10mm de la préparation à macarons. Faire des cercles sur une feuille de papier sulfurisé qui recouvre une plaque à pâtisserie. Vous pouvez vous munir de gabarits que vous disposez en-dessous de la feuille de papier sulfurisé afin de faire des macarons de taille égale.
    • Faire claquer la plaque à pâtisserie afin de donner une forme aux macarons et enlever les traces faites avec la poche à douille.
    • Faire croûter (reposer) les macarons 50 minutes. Les coques ont suffisamment reposé si leur dessus est sec  au toucher. Disposer la plaque à pâtisserie au réfrigérateur  pendant le temps du croûtage.
    • Lorsque les coques ont reposé 40 minutes, faire préchauffer le four à 140° et enlever la lèchefrite du four.
    • Le croûtage terminé, disposer les coques à macarons sur la plaque à pâtisserie froide et poser cette-dernière sur la lèchefrite.(C’est le choc thermique qui va permettre la formation des fameuses petites collerettes à la base des macarons.)
    • Enfourner à mi-hauteur pendant 12 minutes puis continuer la cuisson 3 minutes avec la porte du four entre-ouverte.
    • Si les coques sont bien cuites, elles vont se décoller très facilement du papier cuisson, autrement, prolonger la cuisson de quelques minutes.
    • A la sortie du four, laisser refroidir les coques à température ambiante.
    • Coller les coques deux à deux avec la ganache à la pistache.
    • Disposer les macarons dans une boîte hermétique et les déguster le lendemain (je sais c’est difficile mais un peu de courage !), ils en seront encore meilleurs !

    Les macarons peuvent se conserver 4 à 5 jours dans une boîte hermétique et les coques peuvent se congeler.

      

        macaron-chocolat-pistache3--2-.JPG          macaron-chocolat-pistache3.JPG


    1 commentaire
  •  

     risotto-aux-girolles1.jpg

      

      Avec les températures qui ne sont pas très élevées ces temps-ci, je vous propose un petit risotto savoureux qui vous permettra de bien se réchauffer. J'ai réalisé ce risotto il y a quelque temps déjà , pour le repas d'anniversaire de ma mère (j'ai un peu de retard dans mes publications...). Personnellement, j'aime beaucoup réaliser les risottos car en plus d'être simples à réaliser, ils donnent l'impression d'être un plat raffiné, et ceci quelque soit les légumes et les viandes qui le composent. Cette fois-ci, je vous propose une version aux girolles jaunes. Pour tout vous avouer, cette année la cueillette n'a pas été très fructueuse et j'ai du utiliser des girolles en boîte de conserve. C'est vrai que tout d'abord j'ai été assez septique mais au final, j'ai été très agréablement surprise du résultat. Je ne vous cache pas que leur goût n'est pas aussi savoureux que celui des girolles fraîches mais c'est vraiment pas mal pour de la boîte! En plus, je trouve qu'elles ont un bel aspect. Bon, juste un défaut, il faut vraiment bien les nettoyer car il y a beaucoup de mousse.

     

     

    Pour 3 personnes:

    • 180g de riz arborio
    • 1 oignon jaune
    • 1 échalote
    • 2CS d'huile d'olive
    • 110ml de vin blanc
    • 500ml d'eau
    • 1 cube de bouillon de volaille
    • 250g de girolles
    • persil haché
    • sel
    • poivre

     

    Réalisation

    • Dans une casserole, faire chauffer de l'eau. Lorsqu'elle commence à frémir, couper le feu et ajouter le cube de bouillon de volaille. Le laisser se dissoudre.
    • Pendant ce temps, hacher finement l'oignon et l'échalote.
    • Dans une grosse casserole, faire blondir l'oignon et l'échalote dans l'huile d'olive.
    • Verser le riz arborio. Mélanger.
    • Une fois que le riz est devenu translucide, verser le vin blanc. Lorsqu'il a été absorbé,  verser une louche de bouillon de volaille.
    • Lorsque le riz a absorbé la quasi totalité du liquide, verser à nouveau une louche de bouillon de volaille.
    • Remuer régulièrement.
    • Répéter cette opération jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une louche de bouillon.
    • A ce moment là, ajouter les girolles préalablement nettoyées. Puis, verser le reste du bouillon.
    • Stopper la cuisson lorsque le riz a terminé d'absorber le liquide.
    • Au moment de servir, ajouter le persil haché.

     risotto-aux-girolles2.JPG

     

     


    1 commentaire