•   

    Far breton

     

       Quand on me  parle de la Bretagne, je me remémore mes 12 étés passés dans le Morbihan. Je pense également aux Bigoudènes, aux  Fest-noz, à la charmante ville de Pont-Aven. Evidemment, je pense à la gastronomie locale : le cidre, les galettes de sarrasin, le Kouign-amann, le caramel au beurre salé,… sans oublier le far breton.

       Ce flan nécessite très peu d’ingrédients, c’est pour cela que leur qualité va largement contribuer au succès du far. La cuisson est un peu long je le conçois mais c’est juste un régal ! Le far est réussi quand la pâte est onctueuse. S’il est trop cuit, la pâte va durcir.

       Comme la pâte du flan est plus liquide qu’une pâte à crêpe, le fait de fariner les pruneaux ne va pas les empêcher de retomber au fond du moule. C’est pour cette raison que je les ajoute au flan en deux temps. La première au moment d’enfourner et la seconde au cours de la cuisson quand l’appareil commence à prendre. Consommé bien frais, il en sera meilleur.

     

    Far breton

     

    Ingrédients pour 6 à 8 personnes :

    • 250g de farine
    • 4 œufs
    • 1 litre de lait entier
    • 1 pincée de sel
    • 180g de sucre
    • 1cc de beurre fondu
    • 1 ,5CS de rhum
    • 200g de pruneaux dénoyautés 

     

    Réalisation

    • Préchauffez le four à 200°.
    • Dans un saladier, versez la farine tamisée et formez un puits.
    • Battez les œufs en omelette et versez-les dans le puits de farine avec le beurre fondu, le sucre et le sel.
    • Mélangez le tout et ajoutant progressivement le lait pour obtenir une pâte homogène.
    • Ajoutez le rhum et mélangez à nouveau.
    • Beurrez un moule et disposez une partie des pruneaux. Versez la préparation dans le moule.
    • Enfournez pendant 1 heure. Quand la pâte commence à devenir moins liquide, répartissez le restant des pruneaux. Cela évite d’avoir tous les pruneaux au fond du far.
    • Le far est cuit quand sa surface est devenue bien dorée.
    • Laissez refroidir à température ambiante. Puis disposez-le au frais jusqu’au moment de le servir.

             Far breton


    8 commentaires
  •   

     Cordons bleus rustiques ricotta-épinards et leurs bâtonnets de courge persilés

     

       Cela m’a toujours rebuté d’acheter des plats préparés, notamment tout ce qui est du type nuggets et cordons bleus. La volaille est souvent de la viande reconstituée et on y retrouve de nombreux conservateurs,  colorants et du sucre. Bref il me suffit de lire les étiquettes nutritionnelles pour m’ôter l’envie d’en acheter et d’en consommer.  C’est pour ces raisons que je préfère le « fait-maison », on sait exactement ce que l’on met et en plus, on peut varier les recettes  à chaque fois. Enfin, c’est assez rapide à réaliser. Alors, convaincu(e) ?

       Ici, j’ai opté pour une garniture à base de ricotta et d’épinards frais, deux ingrédients qui s’accordent à merveille, mais cela n’est plus un mystère! Afin de leur donner un petit côté rustique, la panure est à base de farine complète et de flocons d’avoine. Avec la cuisson, la ricotta devient très crémeuse, ce qui contraste avec le croustillant de la panure.

       Et comme au Brésil, c’est l’hiver (avec tout de même des températures supérieures à 30°, on en redemande^^) les étales sont recouvertes d'une multitude de variétés de courges. J’achète à chaque fois une variété différente pour m’en faire une idée. Pour cette recette, j’ai utilisé de la courge japonaise (Abobora Japonesa). Cette courge à la particularité d’avoir la chair d’une couleur jaune claire. Niveau goût, je la trouve un peu fade, mais ce-dernier se rapproche très fortement de celui du potiron.

      

     Cordons bleus rustiques ricotta-épinards et leurs bâtonnets de courge persilés

      

    Ingrédients pour 2 personnes :

    Les cordons bleus

    • 2 belles escalopes de poulet
    • 80g de ricotta
    • 100g d’épinards frais
    • 1CS de persil ciselé
    • 1 oignon jaune
    • 1 gousse d’ail
    • 1CS d’huile d’olive vierge extra
    • Noix de muscade
    • Sel & poivre      

    La panure

    • 1 œuf
    • 25g de farine complète
    • 30g de flocons d’avoine
    • Sel & poivre

    Bâtonnets de courge

    • 200g de courge (variété japonaise pour moi)
    • 1CS de persil ciselé
    • 1 pincée de noix de muscade
    • 1cc de crème fraîche liquide
    • Sel & poivre

         

    Réalisation des cordons bleus

    • Lavez les feuilles d’épinards frais. Otez leur côte.
    • Emincez finement l’oignon et la gousse d’ail.
    • Faites-les revenir à la poêle avec l’huile d’olive. Quand ils commencent à légèrement se colorer, versez les épinards.
    • Assaisonnez et ajoutez le persil ciselé. Remuez régulièrement. Les épinards sont cuits quand les feuilles sont flétries.
    • Dans un saladier, fouettez la ricotta pour la détendre. Ajoutez les épinards cuits. Réservez.
    • Préchauffez le four à 180°.
    • Tranchez les escalopes de poulet sans les coupez en deux. Aplatissez-les à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
    • Garnissez-les de la préparation à base d’épinards. Refermez les escalopes grâce à des cure-dents préalablement trempés dans l’eau pendant quelques minutes.
    • Dans une assiette, battez légèrement l’œuf en omelette. Versez la farine et les flocons d’avoines dans deux assiettes différentes. Salez et poivrez la farine.
    • Trempez les escalopes dans l’œuf battu, enlevez le surplus, puis farinez-les et enfin roulez-les dans les flocons d’avoine.
    • Disposez les cordons bleus sur une plaque à pâtisserie légèrement huilée.
    • Enfournez pendant 25 minutes. Retournez les cordons bleus à la mi-cuisson. La cuisson peut varier en fonction de l’épaisseur des escalopes. La panure doit être dorée. Retirez les cure-dents avant de servir

               

    Les bâtonnets de courge

    • Faites bouillir un grand volume d’eau salée.
    • Détaillez la courge en bâtonnets assez fins. Plongez-les dans l’eau bouillante pendant 6 minutes. Egouttez-les.
    • Faites-les revenir dans une poêle antiadhésive bien chaude pendant juste quelques instants pour faire évaporer le restant d’eau.
    • Assaisonnez, ajoutez le persil ciselé ainsi que la crème fraîche. Mélangez. Servir en accompagnement des cordons bleus.

         Cordons bleus rustiques ricotta-épinards et leurs bâtonnets de courge persilés

     

     


    5 commentaires
  •   

    Muffins à la confiture de mûres et leur crumble de noisettes {MM#38}

      

       C’est Sandy, du blog Cuisine et Cigare qui m’a très sympathiquement proposé de participer au Muffin Monday et je l’en remercie, car avant qu’elle ne m’en parle, je n’avais pas connaissance de cette initiative. Alors, qu’est-ce que le Muffin Monday ? C’est un concours qui consiste à proposer une recette de muffins autour d’un thème proposé. Pour cette 38ème édition, celui des  « sous-bois » a été choisi. Et même loin des forêts Françaises, j’ai voulu tenter le défi.

       J’ai tout de suite pensé à réaliser une version sucrée à base de baies sauvages car les girolles, cèpes et autres champignons forestiers sont tout simplement introuvables au Brésil. J’ai facilement trouvé des myrtilles et des framboises mais à des prix trop élevés. J’ai alors élaboré un plan B : faire venir des baies sauvages de France, et afin qu’elles se conservent bien durant le voyage, j’ai pensé à faire des muffins où les fruits seraient sous la forme de confiture. Comme ma mère était il y a encore très peu de temps en France (plan B possible^^), je lui ai gentiment demandé si elle ne pouvait pas aller faire une cueillette de mûres sauvages et d’en faire des confitures comme elle sait si bien les faire. Et dénouement de l’histoire, mercredi dernier, quand ma mère est rentrée à Rio, elle avait dans ses valises deux pots de confiture de mûres faite maison. J’ai vraiment une maman en or.

      

    Muffins à la confiture de mûres et leur crumble de noisettes {MM#38}

      

      Pour proposer une recette qui respecte encore plus le thème, j’ai utilisé de la farine de châtaigne (également rapportée par ma mère) et des noisettes (brésiliennes elles!).

       Et pour les rendre encore plus gourmands et ajouter une touche de fantaisie, j’ai recouvert les muffins d’une pâte à crumble à la farine de châtaigne et aux morceaux de noisettes.

      Je suis tout simplement sous le charme de ces muffins à la texture moelleuse et à leur topping croustillant apporté par le crumble à la noisette. Et que dire à part que mûres, noisettes et farine de châtaigne forment un trio d’enfer !!

     Muffins à la confiture de mûres et leur crumble de noisettes {MM#38}

      

    Ingrédients pour 4 muffins:

    L’appareil à muffin

    • 1 gros œuf
    • 40g de farine de châtaigne
    • 35g de farine complète
    • 1cc de levure chimique
    • 30ml d’huile neutre
    • 40g de sucre roux
    • 32ml de lait tiède
    • 1 pincée de sel fin
    • 1 pincée de cannelle en poudre
    • 10g de confiture de mûres sauvages (faite maison si possible)       

    Le crumble

    • 1CS de flocons d’avoine
    • 15g de beurre mou
    • 15g de noisettes
    • 10g de sucre roux
    • 10g de farine de blé
    • 10g de farine de châtaigne

      

    Réalisation

    • Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs à savoir les farines, le sucre, le sel, la cannelle et la levure chimique.
    • Faites un puits et versez  l’œuf battu en omelette, le lait tiédi et l’huile. Mélangez et réservez.
    • Préchauffez le four à 180°.
    • Dans un bol, mélangez les farines avec les flocons d’avoine et le sucre. Concassez grossièrement les noisettes et ajoutez-les aux autres ingrédients. Détaillez le beurre mou en morceaux. Travaillez tous les ingrédients du bout des doigts jusqu’à obtenir un mélange sablonneux.
    • Pour chaque muffin, versez une grosse cuillère à soupe de la préparation à muffin dans des caissettes en papier ou dans des moules en silicone. Versez un filet de confiture de mûres et faites des marbrures avec un cure-dent. Reversez de la pâte à muffin et de la confiture de mûres. Refaites des marbrures.
    • Répartissez la pâte à crumble sur le dessus des muffins.
    • Enfournez pendant 20 minutes. Les muffins sont cuits quand le pic d’un cure-dent ressort sec.
    • Laissez refroidir à température ambiante.

      

            Muffins à la confiture de mûres et leur crumble de noisettes {MM#38}

     

     


    6 commentaires
  •  

    Confiture à l'ananas et à la noix de coco

      

        Il n’y a rien de tel que des tartines nappées de confiture pour bien commencer la journée . Personnellement, je ne peux pas m’en passer. Je varie souvent les parfums et en ce moment, j’ai  porté mon dévolu sur une version on ne peut plus exotique car elle est à l’ananas, à la noix de coco à la vanille et au rhum, tout un programme… Afin de permettre à tous les arômes de se dégager, j’ai fait mariner tous les ingrédients pendant toute une nuit. Aussi, pour d’accroître la saveur de la noix de coco, j’ai ajouté du lait de coco.

       Comme au Brésil les ananas sont  vraiment très sucrés, je n’ai mis que 200g de sucre pour 900g de fruit et cela a été amplement suffisant.

     Confiture à l'ananas et à la noix de coco

     

     

    Ingrédients pour 3 pots de confiture:

    • 900g d’ananas pelé
    • 200ml de lait de coco
    • 100g de noix de coco râpée
    • 200g de sucre en poudre
    • 1 gousse de vanille
    • 1 bouchon de Rhum ambré

     

    A faire la veille

    • Coupez l’ananas en morceaux.
    • Fendez la gousse de vanille, retirez les grains et disposez le tout avec les morceaux de fruits.
    • Versez le sucre, la noix de coco râpée, le lait de coco et le rhum.
    • Laissez mariner toute une nuit au frais, de cette manière, les ingrédients pourront libérer toutes leurs saveurs.

    Le lendemain 

    • Dans une casserole, faites mijoter la préparation à feux doux pendant environ 45 minutes. Surveillez régulièrement la cuisson.
    • Quand les morceaux d’ananas sont cuits, mixez le tout.
    • Versez la confiture dans des pots préalablement lavés et ébouillantés. Fermez-les et retournez-les afin de stériliser les couvercles.
    • Laissez la confiture refroidir à température ambiante.
    • La confiture se conserve dans un endroit sec et frais.

      

    Confiture à l'ananas et à la noix de coco


    votre commentaire