•  

    Confiture pomme, mangue et vanille

     

    Cela ne fait que très peu de temps que je me suis mise à faire mes propres confitures. Avant, ce n’était que ma mère qui s’en chargeait, ce qui n’est pas pour me déplaire car elles sont excellentes. Mais voilà, j’ai eu envie de sauter le pas en me disant que faire des confitures maison, cela ne devait pas être bien sorcier ! Et c’est vrai, que cela est facile à réaliser. Il faut juste prendre son temps au moment de l’épluchage des fruits.

       Pour l’un de mes premiers essais, j’ai voulu refaire l’une des recettes de ma mère que j’avais tout particulièrement appréciée : une confiture à la pomme, à la mangue légèrement parfumée à la vanille. J’en ai profité pour faire le stock car je sais qu’une fois de retour en France, les mangues locales vont me manquer. Elles ont un parfum très développé, rien à voir avec celles que l’on achète en Métropole et qui ne sentent rien car cueillies bien avant le stade de maturation.

       Avec cette recette, je réponds à la sympathique invitation de Sandy du blog Cuisine et Cigares pour participer à un concours intitulé Tartine de rêve pour Noël.

     

    Confiture pomme, mangue et vanille

     

    Ingrédients pour 5 pots de 350g :

    • 500g de pommes (variété Gala pour moi)
    • 500g de mangues
    • 750g de sucre en poudre
    • Le jus de 2 citrons jaunes
    • 1 gousse de vanille parfumée

    Réalisation

    • Epluchez les pommes et détaillez-les en dés. Versez-les dans un fait tout. Puis, ajoutez le jus des citrons et une cuillère à soupe de sucre.
    • Faites cuire à feu moyen en remuant régulièrement.
    • Pendant la cuisson des pommes, épluchez les mangues et coupez-les en dés.
    • Quand les pommes sont cuites (la lame d’un couteau s’enfonce facilement), ajoutez les mangues et le sucre.
    • Fendez la gousse de vanille, grattez l’intérieur pour retirez tous les grains. Intégrez la gousse et les grains aux fruits.  
    • Quand le mélange arrive à ébullition, prolongez la cuisson 10 minutes. Remuez régulièrement et écrasez les fruits. La confiture est prête si elle se fige légèrement quand on en met sur une assiette. Retirez la gousse de vanille.
    • Mixez la confiture si vous souhaitez obtenir un mélange lisse.
    • Versez la confiture dans des pots que vous aurez stérélisé en les plongeant, ainsi que les couvercles, 5 minutes dans de l'eau bouillante.
    • Nettoyez les rebords des pots et fermez-les.
    • Renversez les pots 2 minutes afin de stériliser les couvercles et laissez-les refroidir.

     

    Confiture pomme, mangue et vanille


    4 commentaires
  •   

    Pesto à la betterave

     

       En général, les betteraves, j’en fais des chips. Mais voilà, pour une fois, j’ai voulu changer mes petites habitudes et l’utiliser dans la préparation d’un pesto. Le fait d’intégrer ce légume donne une teinte très « girly » à la préparation culinaire. Et comme au Brésil, c’est mission impossible de trouver des pignons de pin, je les ai remplacés par des amandes et c’était super comme cela.

      La réalisation de ce pesto ne fut pas aussi rapide que ma version à la pistache car avant de commencer, j’ai du faire cuire ma betterave crue une bonne heure dans un grand volume d’eau bouillante, la laisser refroidir pour pouvoir l’éplucher et la mixer.

       Le goût de la betterave ne prend pas l’ascendant sur les autres ingrédients, il y a un bon équilibre des saveurs. Comme la fois précédente, j’ai mixé les ingrédients séparément afin d’être certaine de ne pas obtenir de la fine poudre d’amande et de la purée de betterave.

       Vous pouvez servir ce pesto dans un plat de pâtes ou tout simplement comme tartinade pour l’apéritif.

     

     

    Pesto à la betterave

      

    Pour un petit pot de pesto :

    • 200g de betterave cuite
    • 50g d’amandes entières
    • 30g de parmesan râpé
    • 1 gousse d’ail
    • 1,5CS de basilic ciselé
    • 2CS d’huile d’olive de bonne qualité
    • Sel & poivre

    Réalisation

    • Mixez séparément la betterave cuite et les amandes entières.
    • Mixez le parmesan avec le basilic et la gousse d’ail épluchée.
    • Dans un saladier, mélangez l’ensemble des ingrédients.
    • Ajoutez l’huile d’olive. Assaisonnez.
    • Versez le pesto dans un petit pot.
    • Le pesto se conserve une semaine au frais.

     

    Pesto à la betterave


    1 commentaire
  •   

    Pesto à la pistache

      

       C’était la première fois que je m’essayais au pesto et je dois dire que je ne suis pas déçue ! C’est une recette prête en 5 minutes chrono et inratable. L’essayer, c’est l’adopter !

       Pour une première, j’ai voulu tester une variante originale à la pistache. Afin de renforcer la saveur de ce fruit, j’ai également utilisé de l’huile de pistache. J’ai obtenu un pesto ni trop fluide ni trop pâteux. Aussi, afin de ne pas obtenir de la poudre de pistache mais des petits éclats, je n’ai pas mixé tous les ingrédients ensemble.

       Vous pouvez servir le pesto avec un plat de pâte, c’est ce que j’ai d’ailleurs fait et c’était excellent. Comme quoi, il suffit de peu pour se régaler. Il peut également être servi en apéritif, étalé sur des petits toasts.

     

    Pesto à la pistache

      

    Pour 1 petit pot de pesto :

    • 75ml d’huile de pistache
    • 15ml d’huile d’olive de bonne qualité
    • 60g de pistaches émondées
    • 1/2cc de jus de citron
    • 5CS de basilic ciselé
    • 40g de parmesan finement râpé
    • 1 gousse d’ail
    • Sel & poivre   

    Réalisation

    • Mixez les pistaches à votre convenance. Puis mixez le basilic avec le parmesan et la gousse d’ail grossièrement émincée.
    • Versez le tout dans un bol.
    • Ajoutez les deux types d’huile et le jus de citron. Mélangez bien.
    • Assaisonnez.  Versez le pesto dans un pot.
    • Le pesto se conserve une semaine au réfrigérateur.

     

    Pesto à la pistache

         


    2 commentaires
  •   

    Pâte à tartiner maison au chocolat et quino soufflé caramélisé

      

       Il y a peu de temps, j’ai fait la découverte du quinoa soufflé et vous vous doutez bien que je n’ai pas pu m’empêcher de mettre un paquet dans mon panier d’achats.  Je suis partie sur l’idée de réaliser une pâte à tartiner façon Crunch®.

       Mais voilà, contrairement au riz soufflé, le quinoa soufflé n’est pas croquant, dommage… Alors pour leur apporter la texture désirée, j’ai décidé de les caraméliser. Et vous savez quoi ? J’ai obtenu un quinoa soufflé bien croquant (mais pas non plus à vous casser une dent, je vous rassureJ) Et à n’y prendre pas garde, on pourrait le gringotter sans fin. Au contact de la pâte, les grains de quinoa perdent un peu de leur croquant mais l’effet recherché est là. Vous trouverez le quinoa soufflé dans les épiceries bio.

       Concernant la texture de la pâte à tartiner, je n’ai rien à dire, il faut juste la sortir 10 minutes du réfrigérateur avant du l’utiliser pour quelle soit un peu plus malléable.

     

    Pâte à tartiner maison au chocolat et quino soufflé caramélisé

     

    Ingrédients pour un pot de 350g :

    • 150g de chocolat au lait à cuire
    • 120g de lait concentré sucré
    • 3cl de crème fraîche liquide
    • 10g de quinoa soufflé
    • 15g de sucre en poudre

    Réalisation

    • Versez le sucre dans une petite casserole et réalisez un caramel à sec. Quand le caramel a pris une couleur ambrée, retirez-le du feu et versez le quinoa soufflé. Mélangez à l’aide d’une cuillère en bois pour enrober  tous les grains de caramel.
    • Versez le quinoa caramélisé sur une feuille de papier cuisson. Recouvrez d’une autre feuille et avec un rouleau à pâtisserie,  aplatissez-le doucement pour ne pas écraser les grains. Cette opération doit se faire rapidement car le caramel se fige très vite.
    • Laissez refroidir à température ambiante.
    • Râpez le chocolat et disposez-le dans une casserole avec la crème fraîche. Faite cuire à feu doux et remuez régulièrement.
    • Quand le chocolat est complètement fondu, stoppez la cuisson et versez le lait concentré sucré. Remuez. Vous devez obtenir un mélange homogène.
    • Détachez les grains de quinoa soufflés caramélisés afin de faire des petits morceaux.
    • Ajoutez le quinoa soufflé à la pâte chocolatée.
    • Laissez refroidir à température ambiante.
    • La pâte à tartiner se conserve au réfrigérateur.

             Pâte à tartiner maison au chocolat et quino soufflé caramélisé


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique