• Duo de veloutés butternut, panais & écrevisses marinées à la clémentines

     

     

      Avec ce mauvais temps qui a décidé de jouer les prolongations, j'ai du me résoudre à ressortir les casseroles  pour préparer des bonnes petites soupes. Il n'y a rien de plus réconfortant que de ce réchauffer autour d'un bon bol de soupe faite maison, pas vrai?

     

    Pour apporter une touche d'originalité, je n'ai pas cuisiné une mais deux soupes, pour former un duo de saison bien gourmand: butternut & panais! Le tout accompagné de quelques écrevisses marinées à la clémentines et de graines de courge qui apporte un côté crunchy! 

    La douceur des légumes contraste agréablement au peps apporté par la touche de clémentine.

    Il ne vous faudra pas plus de 20 minutes pour préparer cette entrée, alors plus d'excuse pour vous lancer!!

     

     

    Duo de veloutés butternut, panais & écrevisses marinées à la clémentines

     

    Ingrédients pour 2 personnes:

    Velouté de Panais

    • 110g de panais
    • 1/2 oignon jaune
    • Huile d'olive
    • Bouillon de légumes
    • Sel & poivre

    Velouté de butternut

    • 200g de butternut
    • 90g de carotte
    • 1/2 oignon jaune
    • Bouillon de légumes
    • Huile d'olive
    • Sel & poivre
    • Noix de muscade

     

    Écrevisses marinées

    • 10 écrevisses décortiquées
    • 2 CS de jus de clémentine
    • 1cc de vinaigre balsamique
    • Poivre
    • 10g de graines de courge

     

    Réalisation des écrevisses

    • Dans un petit récipient les écrevisses décortiquées, disposez le jus de clémentine et le vinaigre balsamique. Assaisonnez à votre convenance.
    • Laissez marinez la préparation pendant 2 heures au minimum.
    • Une fois les veloutés préparés, faites revenir les écrevisses à la poêle. Déglacez-les avec la marinade.

    Réalisation des veloutés

    • Épluchez les légumes et coupez-les en dés. Épluchez et émincez grossièrement l'oignon jaune. 
    • Dans deux casseroles, répartissez équitablement l'oignon jaune émincé. Faites-le revenir avec de l'huile d'olive.
    • Dans la première casserole, versez les dés de carotte et de butternut et dans l'autre le panais.
    • Mettez un demi cube de bouillon de légumes dans chaque casserole.
    • Recouvrez les légumes d'eau.
    • Faites cuire à feux moyen pendant 20 minutes.
    • Les légumes sont cuits quand la lame d'un couteau s'enfonce facilement dans la chair des légumes.
    • A l'aide d'un mixeur plongeant, mixez les préparations jusqu'à ce que vous obtenez des soupes bien lisse. Si vous trouvez les veloutés un peu trop épais, rajoutez de l'eau. Il faudrait que les deux veloutés aient la même consistance. 
    • Assaisonnez les veloutés à votre convenance.

    Montage

    • Dans un bol, versez les deux veloutés en même temps afin d'obtenir une belle démarcation.
    • disposez au centre de l'assiette les écrevisses.
    • Décorez de quelques graines de courge et de zestes de clémentine.

     

    Duo de veloutés butternut, panais & écrevisses marinées à la clémentines


    2 commentaires
  •   Cromesquis de brandade de morue fourrés au fromage

     

     Voici une recette qui m’a été demandée par mon grand frère. Pour faire simple, il a passé quelques jours à Lisbonne où il a eu l’occasion de déguster des acras de brandade de morue fourrés au fromage et souhaite maintenant en refaire. Alors après quelques recherches sur le net, avoir farfouiller dans mes bases de données cuisine pour remettre la main sur la délicieuse recette d'acras de morue de ma mère, mettre sur papier ma version de la recette, réuni tous les ingrédients, je me suis enfin lancée dans la réalisation de la recette!

        Pour le fromage, je me suis laissé tenter par la cancoillotte, un fromage originaire de Franche Comté. Je l’ai sélectionné car il fond assez rapidement et je souhaitais qu’il coule quand on coupe les cromesquis en deux J Effet réussi ! En plus, son goût un peu relevé convient parfaitement avec le peps de la brandade de morue.

       Je ne sais pas encore si mon frère va retrouver les saveurs déguster à Lisbonne, en tout cas, moi, je me suis crue au Portugal durant mon repas ;)

    Ces cromesquis sont à la fois croquants à l'extérieur et super moelleux à l'intérieur et fondant avec le fromage coulant. J'ai servis ces cromesquis accompagnés d'une salade verte. 

     

                 Cromesquis de brandade de morue fourrés au fromage    Cromesquis de brandade de morue fourrés au fromage

     

    Ingrédients pour 6 gros cromesquis :

    Brandade de morue

    •          200g de morue salée
    •          200g de pommes de terre
    •          Persil frisé
    •          1 gousse d’ail
    •          Bouquet garnis
    •     1 oignon jaune
    •          Poivre
    •          Cancoillotte (nature)

    Panure

    •          1 œuf battu
    •          Chapelure
    •          Farine
    •          Sel & poivre
    •          Huile neutre

    Réalisation de la brandade de morue

    •          Dans un grand volume d’eau, faites dessaler la morue pendant 8 heures, en changeant l’eau à deux reprises.
    •          Rincer bien la morue
    •          Dans une casserole, portez à ébullition un grand volume d’eau avec un bouquet garnis et une gousse d’ail éclatée. Disposez alors la morue et faites cuire pendant 20 minutes.
    •          Égouttez bien le poisson, réservez.
    •          Faites bouillir dans un grand volume d’eau salé les pommes de terre (avec leur peau) pendant 20 minutes. Les pommes de terre sont cuites quand la lame d’un couteau s’enfonce facilement dans la chair.
    •          Épluchez les pommes de terre.
    •          Effilochez la morue et écrasez les pommes de terre à l’aide d’un presse purée.
    •          Mélangez les deux ingrédients.
    •          Ciselez finement le persil plat et ajoutez-le à la préparation. Émincez très finement l'oignon jaune et intégrez-le également à la préparation. 
    •          Assaisonnez à votre convenance.
    •          Confectionnez les boulettes de brandade de morue : à l’aide de 2 cuillères à café, prenez de la brandade et confectionnez une boulette bien ronde. Enfoncez votre pousse dans les boulettes et disposez de la cancoillotte au centre. Recouvrez le fromage avec la brandade. Disposez-la sur du papier cuisson. Recommencez cette étape jusqu’à épuisement de la brandade.  
    •          Disposez les boulettes de brandade de morue une heure au congélateur.
    •          Passez à la panure des boulettes : roulez les boulettes dans la farine, puis dans l’œuf battu et enfin dans la chapelure.
    •          Faites chauffer de l’huile neutre dans une friteuse.
    •          Disposez les cromesquis et faites-les cuire de sorte que la chapelure soit bien dorée sur toutes les faces du cromesquis.
    •          Une fois cuits, disposez-les sur du papier absorbant.
    •          Servez-les de suite accompagnés d’une salade verte.

     

    Cromesquis de brandade de morue fourrés au fromage


    votre commentaire
  •  

    Couronne des rois très choux {Battle Food # 39}

     

        Le retour de la Battle Food à sonner. Me revoici pour vous proposer une recette en lien avec le thème de cette 39ème édition : En janvier, les Rois se déguisent.

        Le Pithiviers étant mon dessert préféré, autant dire que je n’ai pas mis très longtemps à m’inscrire pour ce nouveau challenge !! D’autant plus que c’est Sébastien, du joli blog Poivreseb qui a eu la chance d’être désigné parrain de cette édition.

       Revisiter la célèbre galette des rois laisse pas mal de liberté et de créativité. Etant donné que j’adorrrrrrrrre la crème frangipane, il était évident de la conserver dans la recette. Vous trouverez que la mienne était un peu trop liquide (je vous avouerais que moi aussi, je ne suis pas super satisfaite de sa consistance). Mais elle s'est un peu liquéfié durant le "photoshoot" qui a un peu durée car le soleil a décidé de trop m'éclairé durant les prises et la matière grasse qui donne une texture crémeuse à la crème s'est plus que ramollit!!

     

    Couronne des rois très choux {Battle Food # 39}

       Je souhaitais également conserver le côté convivial propre à la dégustation annuelle de la galette des rois. C’est ainsi que m’est venue l’idée de faire des petits choux craquelin des rois assez classe en les dorant légèrement et en les disposant de sorte à réaliser une belle couronne. Bien entendu, je n’ai pas omis de glisser dans l’un des choux une petite fève !!

    Pour rendre les choux plus choux, je les ai décoré avec des petites couronnes de pâte d'amande (désolée, cette dernière n'est pas faite maison, la prochaine fois, je m'y collerai) et pour leur donner une allure royale, je les ai légèrement saupoudrer de poudre alimentaire dorée (sur les précautions d'emploi, il était stipulé que cela était néfaste pour la santé d'en ingérer de trop, donc ne sachant pas ce que signifier "de trop", je n'est pas voulu trop forcer!!)

     

    Couronne des rois très choux {Battle Food # 39}

     

    Ingrédients pour 12 beaux choux soit 2 couronnes

    La pâte à choux

    •          75g de farine de blé
    •          37g de beurre
    •          62g de lait
    •          62g d'eau
    •          2 œufs entier soir 125g
    •          1 pincée de sel
    •          1 pincée de sucre

    Le craquelin

    •          30g de beurre mou
    •          30g de cassonade
    •          30g de farine de blé
    •          Poudre d’or comestible

    LA Frangipane

    Crème d’amande

    •          70 g de poudre d’amande
    •          30g de beurre mou
    •          4 gouttes d’amande amer
    •          1cc de Rhum ambré
    •          30g de sucre en poudre
    •          1 œuf entier

    Crème pâtissière

    •          10g de farine de blé
    •          7g de fécule de maïs type Maïzena
    •          1 jaune d’œuf
    •         150ml de lait
    •          ¼ de gousse de vanille
    •          10g de sucre
    •          1 petite fève

    Réalisation du craquelin

    •          Dans un saladier, faites ramollir le beurre mou (le sortir du réfrigérateur 15 minutes avant de l'utiliser) en pommade en le fouettant. Ajoutez la cassonade. Mélangez.
    •          Ensuite, incorporez la farine tamisée. Du bout des doigts, mélangez les ingrédients jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte qui n'adhère plus aux parois du saladier.
    •          Étalez finement la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé. La pâte ne doit pas avoir une épaisseur de plus de 2mm.
    •          Disposez la pâte au congélateur le temps de réaliser la pâte à choux.

     

    Réalisation de la pâte à choux

    •          Dans une casserole, faites chauffer le lait, l'eau, le sel et le beurre. Une fois ce-dernier fondu, ajoutez en une seule fois la farine et la pincée de sucre. Remuez énergiquement jusqu'à ce que la pâte n'adhère plus aux parois de la casserole.
    •          Versez la pâte dans un saladier pour stopper la cuisson.
    •          Incorporez les œufs un à un. Vous devez obtenir une pâte à choux bien lisse et homogène. Lorsque vous soulever la pâte à l’aide d’une spatule, cette dernière doit retombée en formant un ruban qui ne casse pas.
    •          Mettez la pâte à choux dans une poche à douille.
    •          Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, formez des petites boules de 4 cm de diamètre. Espacez-les bien pour ne pas qu'ils se touchent durant la cuisson.
    •          Préchauffez le four à 160°.
    •          Sortez le craquelin du congélateur et faites des ronds de diamètre légèrement inférieur à celui des choux (vous pouvez également faire des carrés). Réalisez cette opération rapidement car le craquelin a tendance à se ramollir très vite et il devient plus difficile à manipuler.
    •          Faites cuire à 160° pendant 40 minutes.
    •          Lorsque la cuisson est terminée, laissez les choux encore dans le four avec la porte entre-ouverte. Cela évitera qu'ils ne retombent.

     

    Réalisation de la crème frangipane

    Commencez par réaliser la crème pâtissière

    •          Fendez la gousse de vanille. Grattez l’intérieur pour ôter les grains et mélangez les graines au lait.
    •          Faites chauffer le lait vanillé avec la gousse de vanille
    •          Dans un saladier, fouettez le jaune d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez alors la fécule de maïs tamisée.
    •          Quand le lait commence juste à frémir, versez s’en une partie sur la préparation tout en fouettant. Ajoutez alors progressivement la farine, elle aussi tamisée au préalable.
    •          Reversez le mélange dans la casserole. A feux doux, foutez la préparation jusqu’à ce que la crème épaississe.  La crème ne doit absolument pas bouillir ! Fouettez la crème hors du feu pour la refroidir. Ensuite, versez la dans un saladier que vous filmerez pour éviter qu’elle forme une croûte.

    Passez à la crème d’amande

    • Dans un saladier, fouettez le beurre mou avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange bien crémeux.
    • Ajoutez alors la poudre d’amande, l’œuf entier et l’arôme d’amande amer.
    • Mélangez et incorporez le rhum

    Il ne vous reste plus qu’à mélanger la crème d’amande à la crème pâtissière pour obtenir une crème frangipane.

    Montage

    •  Versez la crème frangipane dans une poche à douille.
    • Faites un petit trou dans le revers de chaque choux.
    • Fourrez l’ensemble des choux en prenant soin de cacher une petite fève dans l’un d’entre eux.
    • A l’aide d’un pinceau, saupoudrez de la poudre d’or sur les choux.
    • Les choux sont à consommer le plus rapidement possible car la crème frangipane à tendance à détremper la pâte à choux.

     

                Couronne des rois très choux {Battle Food # 39}        Couronne des rois très choux {Battle Food # 39}


    6 commentaires
  • Magret de canard au sirop d'érable, gnocchis au panais et sauce au salers

       Et voici la première recette de l’année ! C’est l’occasion pour moi pour vous présenter mes meilleurs vœux pour 2016 et également pour vous remercie de votre fidélité. Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre et sincèrement, cela me touche du fond du cœur. Merci, merci, … Merci ! 

       Pour fêter l’entrée dans la nouvelle année, je vous ai concocté une recette raffinée mais très simple à réaliser. Il s’agit d’un magret de canard au sirop d’érable accompagné de gnocchis de panais.

       Je cuisine assez peu le canard mais dès que j’en cuisine, je ne peux m’empêcher de l’associer à ingrédients sucrés. Cette fois-ci, c’est le sirop d’érable qui s’y colle. Pas besoin d’en mettre énormément. Pour rester dans la douceur, j’ai choisi de réaliser des gnocchis de panais. Et pour relever un peu le tout, je l’ai associé à une sauce au Salers. Un vrai délice !!!

     

              Magret de canard au sirop d'érable, gnocchis au panais et sauce au salers     Magret de canard au sirop d'érable, gnocchis au panais et sauce au salers

     

    Ingrédients pour 2 personnes :

    Les gnocchis de panais

    •          250g de panais en purée
    •          1CS bombée de fécule de maïs type Maïzena
    •          100g de farine de blé
    •          Noix de muscade
    •          Sel & poivre

    Sauce au Salers

    •          30g de Salers
    •          90ml de crème fraîche liquide
    •          Poivre
    •          Noix de pécan

    Magret de canard

    •          1 magret de canard
    •          Moulin 5 5 baies
    •          Fleur de sel
    •          Sirop d’érable

     

    Réalisation des gnocchis de panais

    •          Épluchez le panais. Découpez-le en cubes grossiers.
    •          Faites-les cuire dans un grand volume d’eau bouillante durant 25 minutes. La pointe d’un couteau doit s’enfoncer facilement dans les cubes de panais.
    •          Égouttez bien le panais.
    •          Réduisez le légume en purée à l’aide d’un presse purée ou d’une fourchette.
    •          Disposez la purée de panais dans un saladier. Assaisonnez à votre convenance.
    •          Ajoutez la fécule de maïs tamisée, mélangez. Ajoutez au fur et à mesure la farine tamisée et mélangez. Vous devez obtenir une pâte homogène et non collante.
    •          Formez une boule. Disposez la pâte à gnocchis sur un plan de travail tamisée.
    •          Prenez une petite quantité de pâte. Formez une boule en la roulant dans les pommes de vos mains.
    •          Disposez la petite boule de pâte sur le haut d’une fourchette retournée.
    • Disposer la boule de pâte en haut de la fourchette. Mettre votre index au centre de la boule est la faire rouler sur toute la longueur des dents du couvert. Les rayures obtenues permettent que la sauce qui accompagne les gnocchis s'infiltre facilement.
    • Recommencer ces opérations jusqu’à épuisement de la pâte.
    • Faites bouillir un grand volume d’eau salé.
    • Versez délicatement les gnocchis. Les gnocchis sont cuits quand ils remontent à la surface. Ôtez-les de l’eau à l’aide d’une écumoire.

    Réalisation de la sauce

    •          Versez dans une petite casserole la crème fraîche liquide.
    •          Râpez le Salers.
    •          Ajoutez 3 tours du moulin 5 baies.
    •          Remuez très régulièrement. La crème ne doit pas bouillir.
    •          Concasser grossièrement des noix de pécan.
    • Magret de canard
    •          Réalisez un quadrillage sur la peau du canard. Faites attention de ne pas détailler la peau jusqu’à la chair.
    •          Dans une poêle bien chaude, disposez le magret de canard côté peau pendant 5 minutes.
    •          Retournez le magret de canard et poursuivre la cuisson 3 minutes à feux moyens.
    •          A l’aide d’un pinceau, nappez la viande de canard de sirop d’érable.
    •         Coupez le magret en tranches.
    •          Répartissez le canard dans les deux assiettes. Ajoutez les gnocchis de panais que vous nappez de sauce au Salers.
    •          Répartissez les noix de pécan concassées sur les gnocchis. Servez de suite.

     

    Magret de canard au sirop d'érable, gnocchis au panais et sauce au salers


    3 commentaires